HOME

To honour the memory of my wife, Elizabeth Sovis, her life and her vision, I am cycling the Trans Canada Trail from Victoria to Charlottetown, a total of 12,500 km, in five stages beginning on July 1, 2013 and finishing on July 14, 2017.

My goal is to promote the construction of a Trail that will be accessible and passable and safe.

Please support this campaign by
contacting your elected legislators
and demanding minimum standards for safety and quality, and also by
making a donation
to the Trans Canada Trail Foundation’s Elizabeth Sovis Memorial Fund.

Elizabeth believed passionately in the Trans Canada Trail – an 18,000 km greenway and a 5,000 km waterway that will link Canadians from West to East and from North to South, from the Pacific to the Atlantic and from the Arctic Ocean to the American border.

The Trail aims to ensure safe travel, connect diverse communities, foster healthy lifestyles, preserve green space and encourage active transportation. (Active transportation is defined as modes of travel, such as walking and cycling, which require physical activity.)

Initiated in 1992, the Trans Canada Trail is a 25-year project supported by all ten provinces and three territories, and slated for completion by July 1, 2017 – a fitting centrepiece to Canada’s 150th anniversary celebrations.

Elizabeth greatly enjoyed cycling the Trail each summer, but she was dismayed that the many impassable and incomplete sections made it necessary to travel on dangerous roads and highways.

She decided to take retirement from her work as a speech-language pathologist on July 1, 2013 in order to promote the development of safe cycling trails in Canada.

It was not to be.

On Saturday, July 14, 2012, while cycling on Prince Edward Island – and only minutes after leaving the Trans Canada Trail –, Elizabeth Sovis was struck and killed by a motor vehicle.

I am taking up her cause.

ACCUEIL

Pour honorer la mémoire de ma conjointe, Elizabeth Sovis, sa vie et sa vision, je parcours le Sentier transcanadien à vélo, de Victoria à Charlottetown, un total de 12 500 km, en cinq étapes, commençant le 1er juillet 2013 et terminant le 14 juillet 2017.

Mon objectif est de promouvoir la construction d’un Sentier qui sera accessible et praticable et sécuritaire.

Je vous invite à
contacter vos députés fédéral et provincial
pour exiger des normes de sécurité et de qualité minimales, et aussi à
faire un don
à la Fondation du Sentier transcanadien en mémoire d’Elizabeth Sovis.

Elizabeth se passionnait pour le Sentier transcanadien – une route verte de 18 000 km et une voie d’eau de 5 000 km qui réuniront les Canadiennes et les Canadiens d’ouest en est, du nord au sud, du Pacifique à l’Atlantique, et de l’océan Arctique à la frontière américaine.

Le Sentier vise à assurer des déplacements en toute sécurité, relier des communautés diverses, favoriser un mode de vie sain, préserver les espaces verts et encourager le transport actif. (Le transport actif se définit comme tout mode de déplacement, dont la marche et le cyclisme, qui exige de l’activité physique.)

Mise sur pied en 1992 avec l’appui des dix provinces et des trois territoires, le Sentier transcanadien, dont l’achèvement est prévu pour le 1er juillet 2017, devrait servir de pièce maitresse pour les célébrations du 150e anniversaire du Canada.

Elizabeth prenait un grand plaisir chaque été à parcourir le Sentier à vélo, mais elle déplorait l’existence de maintes sections impassables et incomplètes qui obligeaient le déplacement sur les routes dangereuses.

Elle a décidé de prendre sa retraite de son travail comme orthophoniste le 1er juillet 2013, et ce, afin de promouvoir le développement des pistes cyclables sécuritaires au Canada.

Il n’en sera plus question.

Le samedi 14 juillet 2012, en faisant du cyclotourisme sur l’Île-du-Prince-Édouard – et quelques minutes à peine après avoir quitté le Sentier transcanadien –, Elizabeth Sovis a été happée et tuée par une voiture.

Je défends sa cause.


           Edmund A. Aunger
edmund.aunger@ridethetrail.ca